Jouer au video poker en ligne

Bracelet WSOP, et de 8 pour Phil Ivey !

Les prestigieux WSOP en sont actuellement à ses trente jours de compétition et l’un des derniers faits marquants est sans nul doute la victoire retentissante de Phil Ivey au tournoi H.O.R.S.E (Hold’Em, Omaha, Razz, Stud, Eight or better). Grâce à ce nouveau sacre qui vient s’ajouter à son palmarès déjà impressionnant, Phil Ivey est entré un peu plus dans la légende du poker et décroche au passage un nouveau bracelet, le 8ème de sa carrière. Quand on sait que le joueur n’a que 34 ans, autant dire qu’il a encore du beau reste devant lui. Pour mieux apprécier l’authenticité de ce nouveau coup de force de celui qui est considéré à juste titre comme l’un des meilleurs joueurs de poker de sa génération, il faut se rappeler que le tournoi H.O.R.S.E, comme son nom le laisse supposer, exige de la part des participants une très grande aisance dans certaines variantes du poker. Le prestigieux H.O.R.S.E est parmi les nombreux tournois disputés au cours des WSOP et dont le droit d’entrée atteint les 3000 $.

Pour gagner ce huitième bracelet WSOP, Phil Ivey s’est débarrassé au cours d’une explication finale de Bill Chen. Pour être plus précis, il s’agit d’un bracelet en S.H.O.E, c’est-à-dire le Razz non compris. Le prodige Américain est reparti également avec la somme de 329 840 $. Comme pour ajouter plus de relief à cette nouvelle démonstration du Tiger Woods du poker, pas moins des 5 joueurs parmi les 8 présents à la table finale sont titulaires d’au moins un bracelet WSOP. Ce nouveau gain de Phil Ivey lui permet en même temps de porter à hauteur de 13 millions de dollars, les gains engrangés sur l’ensemble de sa carrière. Difficile de faire mieux!

Cependant, du côté tricolore, certains joueurs ont réussi à tirer leur épingle du jeu. C’est le cas en particulier de David Benyamine qui évolue sous les couleurs de la salle de poker en ligne Full Tilt. Le Français a terminé son parcours à une plus qu’honorable 14ème rang, suffisant pour empocher un gains de 14 406$. Benyamine a été imité par son compatriote Alexandre Luneau, auteur lui d’une remarquable 24ème place au classement final grâce à laquelle il remporte une jolie récompense de 9 604$. Il faut noter qu’Alexandre Luneau n’a pas à rougir de cette belle prestation d’autant plus qu’il est surtout connu en tant que joueur de cash game.

On a constaté que dans d’autres tournois en marge des WSOP, les Français n’ont pas manqué de briller à l’image de Stéphane Tayar et de Patrick Hanoteau, tous les deux originaires de Paris et qui se sont hissés en finale du tournoi Omaha à 2 500$. Il en fut de même pour Bruno Launais qui a échoué de peu au pied du podium dans le tournoi No Limit Hold’Em à 5 000$. Il peut s’estimer heureux d’avoir hérité, en guise de consolation, de la somme de 173 123$ après sa 4ème place. Au regard de ces prestations très encourageantes, la chance française de remporter un nouveau bracelet après celui décroché par Vanessa Hellebuyk est bien réelle.

+ sur Videopoker.be