Jouer au video poker en ligne

Quand faut-il bluffer?

Selon les joueurs expérimentés, il est rare d’avoir besoin d’une réelle stratégie de bluff avant le troisième tour. Lors des parties de Texas Hold’em Poker, il arrive que les joueurs n’aient pas complété leurs mains avec le flop. Cependant, leur évaluation des cartes des autres joueurs leur indique que les probabilités d’obtenir la carte voulue au tirage suivant sont très fortes. Alors, ils peuvent décider de continuer jusqu’au turn. Dans certains cas, la carte voulue est obtenue et le joueur possède alors une main assez puissante pour poursuivre jusqu’au round final. Dans les cas opposés, la quatrième carte commune peut s’avérer décevante.

Le joueur est alors en face de deux décisions possibles : soit il se couche et se retire de la partie, soit il décide de continuer jusqu’à la partie finale. Comme ses cartes ne sont pas très bonnes, la seule technique qu’il peut utiliser est un style de jeu très agressif. Il doit faire croire aux adversaires qu’il possède la main attendue pour que ceux-ci soient découragés et abandonnent la partie. Les mises doivent être assez élevées pour impressionner les adversaires restants. C’est la raison pour laquelle le bluff est une technique très risquée. Tous les joueurs de poker savent que le bluff ne peut pas être tenté à n’importe quel moment. Le risque peut être seulement pris sous certaines conditions qui doivent être vérifiées auparavant. De plus, il vaut mieux abandonner toute tentative de bluff si le joueur ne possède pas assez d’assurance face à ses concurrents.

La première règle est tout d’abord l’évaluation des adversaires. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, les coups de bluff marchent plus avec les joueurs expérimentés que les joueurs sans talent. Ces derniers sont en effet plus enclin à suivre que les autres, parce qu’ils sélectionnent mal leur main de départ. Il faut absolument se méfier de tous les joueurs qui ont tendance à surjouer leurs cartes. Quand les adversaires ont un style plus prudent, il est alors possible de faire une tentative de bluff.
La faculté d’observation est très utile lorsqu’on s’essaie aux coups de bluff. Avec des mains équivalentes, le joueur qui reçoit la carte attendue au turn va être tenté d’aller plus loin qu’un joueur qui avait déjà une main complète après le flop. En effet, lorsque la chance vient de tourner, le joueur a plus de mal à jeter ses cartes.

Avant de se décider à faire un bluff, le joueur doit repasser dans sa tête tous les tours de paris précédents. Il ne peut pas poursuivre si son comportement a été trop passif. Les adversaires peuvent deviner plus facilement s’il s’agit d’un coup de bluff lorsque le joueur passe subitement d’un comportement passif à un comportement agressif. Plus les mises antérieures ont été élevées, plus le joueur a de chances de faire se retirer ses concurrents.

Une fois qu’il a pris la décision de bluffer, le joueur ne doit jamais laisser transparaître le moindre doute. Une hésitation permet de démasquer rapidement un joueur qui ne possède pas les bonnes cartes. Ensuite, pour effrayer les autres joueurs, il faut pouvoir miser suffisamment de jetons. La valeur du pot doit toujours être prise en considération. Si le montant de ce dernier n’est pas assez élevé, les bluffeurs peuvent toujours tenter de relancer avec des petites mises. Cependant, cette technique ne marche pas si le pot est assez conséquent. Comme la perspective des gains est très bonne, le joueur sera bien disposé à s’aligner sur les mises qui paraîtront assez faibles par rapport au pot. Dans ce cas de figure, le joueur doit pouvoir mettre la somme nécessaire.

Un joueur qui bluffe doit absolument s’assurer qu’il ne possède pas de poker tells. Les poker tells sont les tics de certains joueurs face à certaines situations. Il peut s’agir des manies lorsqu’on possède une main forte ou au contraire lorsqu’on bluffe. Dans tous les cas, la présence ou l’absence de ces fameux tics lors des coups importants peut permettre à certains joueurs assez rusés de détecter un coup de bluff et de suivre chaque relance.

Enfin, même lorsqu’il maîtrise parfaitement la technique du bluff, le joueur ne doit jamais en abuser. Le nombre maximal de coups de bluff par parties est de trois. Au-delà, la technique n’est plus assez efficace, car les joueurs ont tendance à être plus méfiants. Comme ils soupçonnent le bluff, ils vont avoir tendance à vouloir suivre jusqu’au bout, ne serait-ce que pour voir les cartes du joueur. Naturellement, dans ce cas, le joueur perd toutes les mises qu’il a engagées pour ce coup censé être stratégique.

+ sur Videopoker.be

  • Guide pratique pour les débutants au pokerGuide pratique pour les débutants au poker Cela fait quelques années que le poker gagne du terrain dans les établissements de jeu, et même dans les casinos en ligne. Si tout le monde joue au poker, bien peu d’entre eux gagnent ! Il […]
  • Poker caritatif : Coup de main du poker aux écoles en IndePoker caritatif : Coup de main du poker aux écoles en Inde Afin de venir en aide aux enfants de l'Inde qui ne peuvent pas aller à l'école par manque de moyens des parents, l'association Vivre son enfance, leur donne un coup de main chaque année […]
  • Comment choisir son poker en ligneComment choisir son poker en ligne Le jeu en ligne est une véritable jungle pour un débutant. Il existe de nos jours d'innombrable sites de poker sur Internet. Si vous avez envie de vous initier à ce jeu ou vous adonner à […]
  • Les bases du Stud PokerLes bases du Stud Poker Toutes les versions de stud poker possèdent un point commun. Une partie des cartes doit être posée vers le haut sur la table. Elle constituera de précieux indices pour permettre aux […]
  • Poker: formule et variation à savoirPoker: formule et variation à savoir Le poker est l’un des jeux les prisés dans les casinos du monde entier que ce soit dans les casinos terrestres ou dans les casinos en ligne.
  • Le vidéo pokerLe vidéo poker Le vidéo est un jeu de poker sur une console même type que les machines à sous. Et comme son nom l’indique, c’est une machine qui propose le jeu de poker. Les principes sont les mêmes que […]